facebook

youtube

instagram

vimeo

Tél. : +33 981 283 600
Mon panier
Aucun article
>
logo-alberabike
» » Choisir la taille d'un vélo de route
Choisir la taille d'un vélo de route
Choisir la taille d'un vélo de route

Choisir la taille d’un vélo est une étape importante et certains réglages de base permettront d’obtenir une position optimale.

 

1 . Mesurer l'entrejambe

 

Le calcul de la longueur de votre entrejambe est indispensable. En vous faisant aider d'un ami, il faudra vous mettre contre un mur en position debout, déchaussé, talons, dos et tête plaqués au mur et pieds légèrement écartés, le regard droit.

Coincer un livre ou une régle entre vos jambes légèrement espacées de 20 cm en maintenant le livre en pression sur le périnée et parallèle au sol. Mesurer la distance entre la partie supérieure du livre jusqu'au sol et noter la.

 

 

 

 

Pour donner la taille de leur vélo, les marques se sont longtemps basées sur la hauteur du

tube de selle, calculée depuis l’axe du boîtier de pédalier jusqu’au collier de selle.

 

 

 

 

 

Il suffisait alors de multiplier la valeur de l’entre-jambe par 0.65 pour connaitre la taille de vélo adaptée au cycliste. (0.59 pour un VTT)

 

Par exemple : 85cm x 0,65 = 55.25 cm. Donc un cadre en taille 55.

 

Seulement, ce protocole de calcul n’est valable qu’avec les cadres droits, c’est à dire dotés d’un tube supérieur réellement horizontal que l'on retrouve plutôt sur les anciennes génération de vélo.

 

Sur un cadre moderne, l’évolution des géométries vélo avec leurs cadres sloping (le tube supérieur est incliné) le mieux est de se fier aux recommandations des tailles données par les marques de vélos. 

Ci-dessous des tableaux vous donne des correspondances entre taille de vélo et entrejambe, des données indicatives qu’il conviendra d’adapter à chaque morphologie et pratique:

 

 

 

 

 

 

Si après vos calculs, vous tombez entre 2 tailles de cadre, il faudra tenir compte des mensurations de la partie supérieure de votre corps pour déterminer le choix de l’une ou de l’autre taille.

En effet, c’est la longueur de votre buste et de vos bras qui sera nécessaire pour déterminer la bonne distance par rapport au cintre ou au guidon.

Pour cela il est nécessaire de calculer votre « Index APE », il est obtenu en appliquant cette soustraction :

 

Formule index APE :

Votre taille (en cm) – (Amplitude de vos bras + buste) = Index APE

 

Si la valeur obtenue est supérieure à zéro, il faut prendre la taille de vélo supérieure, et inversement prendre la taille inférieure si la valeur est inférieure à zéro.

Exemple: taille 176cm - buste + jambes 142cm = 34

 

 

 

2 . Définir la hauteur de selle

 

Il est possible de déterminer la hauteur de selle en multipliant votre hauteur d’entrejambe par 0.885, une formule qui permet d’obtenir une valeur adaptée à la plupart des physionomies et des types d’effort. La hauteur de selle d’un vélo se mesure depuis l’axe de pédalier jusqu’au creux de la selle.

 

Cependant, la valeur obtenue ne sera qu’une indication puisqu’il faudra prendre en compte d’autres critères comme le type de pédales ou de chaussures. C’est une fois sur le vélo qu’il sera possible d’établir précisément la bonne hauteur de selle.

 

En vous faisant maintenir le vélo par un collègue, assis sur la selle, le cycliste doit positionner son talon sur la pédale et avoir la jambe complétement tendue avec la pédale au point le plus bas de sa course. Il faut veiller à avoir le bassin horizontal et ne pas le basculer à droite ou à gauche pour atteindre la pédale. Réglé ainsi votre jambe se retrouvera légèrement fléchie une fois l'avant du pied posé sur la pédale.

 

 

3 . Mesurer de recul de selle

 

Le réglage du recul de selle s’effectue également avec le cycliste assis sur le vélo. Une fois les manivelles placées à l’horizontale, les pieds sur les pédales et les cales enclenchées, il faudra positionner un fil à plomb qui devra être positionné sur la face avant de la rotule et ensuite passer par l’axe de la pédale.

 

 

4 . la largeur du cintre


La largeur du cintre vélo de route doit environ correspondre à celle des épaules.

 

Pour choisir une taille de cintre adaptée, il faudra connaitre la largeur de ses épaules. La largeur des cintres est exprimée en axe-axe. Un cintre affiche la bonne taille lorsque, mains sur les poignées, les bras tendus sont parallèles.

 

 

 

Selon le type de pratique, on règlera sa hauteur de cintre très bas pour un coursier, 8 à 12cm, entre 8 et 4 cm pour un cyclosportif et entre 0 et 6 cm pour un usage tourné vers le confort comme le cyclotourisme.

 

En relevant la position du cycliste, le centre de gravité est plus haut et le vélo sera un peu moins maniable en descente et votre posture moins aérodynamique. Cette position engendre aussi plus de pression sur les fessiers; Il faudra certainement de choisir une selle confortable et une section de pneus en 25 ou 28 pour augmenter l'amortissement avec le sol. 

 

A l'inverse, avec un cintre très bas et une position plus allongée sur le vélo, le centre de gravité est plus bas, le vélo est plus maniable et les points d’appui sur la selle sont réduits, mais ils seront augmentés sur les bras, les mains et le cintre.

 

A noter que pour les personnes ayant des douleurs cervicales une position un peu plus relevée évitera une hyper-lordose cervicale et sera moins contraignante pour cete zone.


 

5 . La longueur de la potence 

 

Pour déterminer la bonne dimension de potence, il faudra placer une manivelle parallèle au tube diagonal du cadre, pieds clipés dans les pédales et positionner ses mains en bas du cintre. Le coude légèrement fléchi doit effleurer la rotule du genou. S’il bute, il faudra une potence plus longue, ou une potence plus courte si le coude est trop éloigné.

De même, mains sur les cocottes, le buste doit faire un angle doit avec les bras. Attention, il s’agit d’une position plus exigeante typée coursier / cyclosportif favorisant la performance.


Il faut également prendre en considération la hauteur de la douille de direction du vélo, une côte influancant, l’inclinaison du cycliste sur le vélo.

Les constructeurs jouent sur cette valeur pour proposer des gammes de vélos plus typés cyclosportifs / coursiers (hauteur de douille plus courte) ou plus "confort" adaptée au cyclotourismes où au gravel.

 

  • Plus la douille est petite, plus le vélo est maniable en courbe et votre position aérodynamique.
  • Plus la douille est haute, plus vous serez redressé sur le vélo dans une position plus confortable mais moins aérodynamique.

Par exemple chez Lapierre, le Pulsium (typé confort ou endurance) affiche une hauteur de douille de 195 mm en taille L 55, contre 160 mm pour le Xelius et Aircode (axé coursier) dans la même taille.

 

 

6 . Les manivelles

 

Les vélos sont généralement livrés avec des manivelles de longueur 170 mm (entrejambe de 74 à 80 cm), 172.5 mm (entrejambe de 81 à 86 mm) et 175 mm (entrejambe de 87 à 93 cm). Pour un entrejambe inférieur à 74 mm, on se tournera vers des manivelles de 165 mm.

 

Pourquoi changer la longueur de ses manivelles ? En augmentant la longueur de celles-ci, on diminue l’effort nécessaire pour un effort donné, sans modifier l’effort produit sur la pédale. En diminuant la longueur des manivelles, la distance parcourue par le pied est diminuée, ce qui facilite la vitesse de rotation de la pédale. Le choix de la longueur des manivelles dépend de nombreux critères : le type de pratique, la condition physique du cycliste… Cependant, dans le cadre d’un contre la montre ou d’une montée de col, nécessitant un effort important, l’usage de manivelles plus longues est un atout.

 

 

7 . Réglage des câles

 

Les câles de pédales automatiques doivent également faire l’objet d’un réglage minutieux. On commencera par localiser l’articulation du gros orteil pour ensuite marquer son emplacement sur la chaussure. On déplace d'avant en arrière la cale située sous la chaussure jusqu'à ce que l’axe de l’articulation du gros orteil soit situé à l’aplomb de l’axe de la pédale lorsque le pied est horizontal.

Aussi, il faut axé le pied de droite à gauche de manière à ce que votre liberté angulaire soit équivalente des deux cotés. Vous devez prendre le temps nécessaire pour opérer ce réglage tranquillement chez vous sur le parking. Vous commencerez par ne pas trop serrer les vis des câles afin de pouvoir essayer plusieurs positions. Une fois le bon compromis trouvé, serrez les câles trés fort car elles seront soumises à de fortes contraintes.

Certaines pédales sont dotées d'un réglage de la force nécessaire au déclenchement pour déchausser par l'intermédiaire d'une petite vis. 

 

 

8 . Le choix du couple chaussures - pédales

 

Les pédales et chaussures de route sont génèralement dotées de câles proéminentes fixées par trois vis sous la chaussures. Ce système permet d'avoir des semelles trés rigides et lègères, un large appui et donc une transmission maximale de l'effort sur le pédalier. Selon la couleur de la câle, plusieurs choix de liberté angulaire sont possibles. Si vous êtes un coursier, il s'agit sans conteste du meilleur choix. Leur principal inconvéniant étant qu'elles rendent la marche trés difficile et il n'est pas rare de rencontrer des cyclistes qui sont tombés à pied en allant boire un café à cause de celle-ci.

 

Si vous êtes un adepte de la promenade, du voyage cyclotouriste, ou du gravel, il existe aujourd'hui des chaussures de route ou VTT XC (assez rigide sur le vélo) mais avec une câle de VTT (type SPD de chez Shimano) qui est en retrait dans le moulage de la semelle et qui permet de marcher correctement. Ce choix peut s'avèrer plus confortable et judicieux afin de ne pas trébucher à la moindre marche...

 

 

Les conseils du moniteur vélo

 

Régler un vélo route est une affaire de ressentit personnel, de type de pratique et d'âge physique. La morphologie mais aussi l'expèrience dans le sport varient selon chacun. Rien ne vaut un échange et un essai chez votre vélociste afin de définir le meilleur choix pour vous.

Lors d’un changement de réglage, il faudra veiller à vérifier la validité des changements effectués sur une durée assez longue afin que le corps s’y habitue.

 

Une position adaptée doit procurer une sensation de confort sur le vélo : n’insistez pas si une douleur survient. Les douleurs sont un frein à la performance et peuvent vous emputer de 25 % de votre énergie. Passé un certain âge, les vélos de route type coursier seront à proscrire et une position plus relevée favorisera le confort, le plaisir et par conséquent augmenterons votre endurance, vos performances et surtout votre longévité et votre plaisir.

 

Les vélos de routes appellés "trekking" ou "fitness" selon les marques sont des vélos de route légers dotés un cintre plat et demeure souvent un trés bon choix pour les seniors. N'hésitez pas à franchir le pas si vous sentez le poids des années... 

 

Outre la géométrie, d'autres caractéristiques techniques différencient les familles de vélos de route "racing - cyclosportif" ou "cyclotourisme - confort". En effet, les constructions des cadres carbones ont évolué et les ingénieurs donnent des caractéristiques différentes aux divers endroits du cadre en fonction de l'épaisseur, du sens de la fibre et de sa trame.

 

Par exemple, un cadre de contre la montre sera hyper rigide au niveau du boitier de pédalier et des bases et plus inconfortable afin de transformer 100% de la force du cycliste en vitesse alors qu'un cadre pour le cyclotourisme ou le gravel sera conçu pour filtrer les vibrations et favoriser le confort notamment au niveau de la douille de direction et de la fourche. 

 

 

Filtrer par